Tous les hommages rendus à Danuta LECH

Retrouvez ici tous les hommages, souvenirs et photos déposés en la mémoire de Danuta LECH

Créez un album du souvenir

Créez un album collaboratif en réunissant les hommages à Danuta LECH, pour vous ou pour une délicate attention.

DANUTA LECH

1940 - 2024

$"Profil

C'est avec une immense tristesse que
nous apprenons la disparition de
Danuta, notre proche voisine. Nous
partageons votre chagrin et vous
exprimons nos sincères condoléances.
Nous n'oublierons jamais sa
gentillesse, son écoute, son soutien.
Nous gardons en mémoire tous les
bons moments partagés. Que son
repos soit doux comme son cœur fut
bon. Maryline Hervé Yoann Manon
Delwarde

Maryline DELWARDE

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

$"Souvenir

Nathalie LECH

Danuta,
Toute ma vie je vous ai croisé avec le
plaisir d’avoir en face de moi quelqu’un
de généreux, affable et tellement gentil.
Avec votre départ, c’est donc tout un
pan de ma vie qui disparaît !
Je garderai en mémoire, pour
toujours, votre sourire et votre regard
pétillant.
Reposez en paix, vous l’avez tellement
mérité.

Didier DUDZIAK

Maman, mon feu follet

Tu es partie comme que tu as vécu en toute discrétion et humilité en voulant sans doute alléger les soucis qui bouleversent ma vie depuis fin 2019 avec la découverte concomitante du cancer de papa et ton diagnostic d'alzheimer. 

De même tu t'es arrangée pour que ta cérémonie d' adieux se déroule le week-end où Hugo avait prévu de revenir à Lille pour son congrès de pneumologie, lui économisant ainsi un billet de train... 

C'était tout toi, ne pas déranger.

Fille unique et choyée, je n'y étais pas préparée et j'ai parfois manqué de patience ces derniers temps quand papa et toi faisiez des incursions  intempestives et répétées  aux urgences de l'hôpital de  Dechy pour cause de chutes. 

Je vous en voulais inconsciemment de m'avoir fait passer du statut de petite fille insouciante à celui d'adulte responsable de ses parents en perte d'autonomie.

Tu m'appelais ta biche et moi mamounette ou dernièrement  ma biquette, je glissais parfois des petits mots d'amour dans tes sacs à mains. 

Nous nous câlinions souvent moi sur tes genoux puis plus tard toi sur les miens. 

Merci maman de m'avoir si bien aimée, ton amour m'a construit, m'a nourri, et m'a permis de traverser sans encombre  les aléas de la vie d'adulte . 

suite



































































Nathalie LECH

.......
Tu n'as pas reproduit le schéma des enfants en mal d'amour.

Sevrée d'amour maternel suite au décès de ta mère peu après ta naissance, tu as été ballotée pendant ta prime enfance chez des cousins du Pas de Calais qui cachaient des enfants juifs au péril de leur vie et de la tienne, puis au sein d'une famille recomposée ou il n'y avait pas forcément de place pour la tendresse parentale et les câlins. 

Heureusement, tu t'es trouvé un frère d'adoption, Janek, pour adoucir ton enfance, avec qui la complicité a perduré jusqu'à son décès en 1997 qui t'a laissé orpheline pour la seconde fois selon tes propres mots. 

Tu étais une écolière brillante et studieuse et tu avais décroché un premier prix cantonal de calcul dont tu étais très fière mais ton potentiel n'a pas pu être exploité, tu t'es conformée à la volonté paternelle et tu as commencé à travailler à la belle jardinière à 17 ans, après avoir fait des ménages chez des particuliers. 

Tu ne t'es jamais rebellée ni affranchie du joug paternel ou marital ce en quoi tu avais tort. 

Ta soumission m'agaçait parfois et hérissait mon sens de la justice.

Tu as rencontré papa chez COGEZ à Douai où vous travailliez tous les deux, tu étais d'abord réticente car, beau gosse avec ses costumes élégants et sa 2CV flambant neuve, tu le trouvais un tantinet fier cul...il était dans la lumière et tu étais son ombre protectrice.

suite

Nathalie LECH

.....

Avec papa et vous avez formé pendant plus de 60 ans un couple uni au sein duquel tu as pu déverser tout ton amour ; à cet égard, j'ai suivi tes traces puisqu'avec Bertrand nous avons fêté nos 30 ans de mariage en septembre dernier.

Tu étais entièrement dévouée à ta famille pour laquelle tu t'es souvent oubliée, entre les desiderata de papa et mes caprices d'enfant unique, sacrifiant parfois tes propres désirs. 

Nous avions une relation fusionnelle, pour ajouter nous étions nées toutes les deux un 25 mars et pendant longtemps je n'imaginais pas la vie sans toi....et voilà que tu m'as abandonné il y a environ 5 ans alors que  la maladie d'alzheimer s'est installée te rendant indifférente à ton entourage et insensible mon affection. 

A mon cœur défendant, je t'ai sacrifié au bénéfice de papa lui consacrant plus de temps et d'attention, ton alzheimer étant irréversible contrairement à son cancer. 

Je mesure la chance de t'avoir eu à mes côtés pendant plus de 50 ans et j'essaye à mon tour de transmettre à ma famille tout l'amour que tu m'as prodigué. 

Je n'ose imaginer la vie qui aurait été la mienne, si papa et toi n'aviez pas survécu au terrible accident de voiture à l'été 1976  faisant de moi une orpheline. 

Orpheline je le suis aujourd'hui.

Maman je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai toujours

Nathalie LECH

Ma boucha,

J’ai pensé à ces quelques mots simples, ce
qui me vient sur le cœur, comme tu l’aurais
aimé

Je me rends compte que beaucoup n’ont
pas eu de grand mère. Mais moi si, je t’ai
eu toi boucha.
Quand je pense à toi, je revois tout de
suite le grand sourire que tu avais en me
voyant arriver. Je ferme les yeux, et je
sens encore ton bisou sur ma joue, et le
mien sur la tienne. Je sens encore l’odeur
de tes cheveux tous blancs. Je pense à
ces vacances à rieulay, quand tu me
bichonnais, aux vacances à saint cyprien,
quand tu me gardais durant des semaines
entières, dans ce petit paradis à la mer où
nous avons passé de si bon moments
Pour tout ça boucha je m’estime infiniment
chanceux.
Tu as toujours fait passé nos envies avant
les tiennes, toujours attentive à la bien
portance de la famille, toujours tendre et
aimante, même quand nous ne le méritions
pas.
Tu n’as jamais pu avoir de mère ou de
grand mère, mais maman et moi si.
Merci pour tout, d’avoir été un amour, une
épouse, une mère, une grand mère
formidable. Je te souhaite un bon voyage,
et d’être au mieux la où tu es maintenant.

Je t’aime de tout mon cœur, et t’aimerai de
tout mon cœur jusqu’au dernier battement

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

$"Souvenir

Hugo VANDERSTRAETE

Créez un album collaboratif en réunissant les souvenirs des proches de Danuta LECH, pour vous ou pour une délicate attention.